Aramisauto Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02
Sélectionnez un thème
Filtrer par thème

Quelle voiture avec la nouvelle prime de 4 000 € ?

Le 14 novembre dernier, le Premier ministre a annoncé le doublement, pour 2019, du montant de la prime à la conversion qui doit permettre aux foyers les plus modestes de changer leur vieille voiture pour un modèle moins gourmand et, surtout, moins polluant. Mais que peut-on vraiment acheter avec cette prime ?

Au micro de RTL, Édouard Philippe a donné un exemple : « Un Français qui a acheté une voiture au milieu des années 2000, par exemple une 206 Diesel, avec la super prime, pourra acheter un véhicule plus récent, y compris d’occasion, comme une C3 essence d’occasion, à 5 500 €. Le reste à charge sera de 1 000 à 1 500 € pour un véhicule qui consommera nettement moins ».
Il est vrai que la prime, initialement applicable aux seuls véhicules neufs, peut maintenant être versée pour l’achat d’une occasion récente (essence postérieure à 2006 ou Diesel postérieure à 2011). Si l’on considère que l’on peut ajouter 1 000 € au montant de la prime gouvernementale, qu’offre actuellement le marché pour un budget de 5 000 € ?

Citadines et compactes

Loi du marché oblige, les petites occasions pas chères vont être de plus en plus recherchées et leur prix n’ira qu’en augmentant. Pour 5 000 €, il faudra donc tabler sur un modèles relativement ancien et souvent fortement kilométré.
On trouve aujourd’hui beaucoup de Diesel sur le marché VO, ce carburant ayant été – et de loin – le favori des Français jusqu’à ces dernières années, y compris sur les petits segments. Faut-il les bouder ? N’oubliez pas que votre voiture doit répondre avant toute chose à vos besoins et usages réels. Les modèles Diesel ne sont donc pas nécessairement à rejeter, d’autant que leurs prix devraient baisser. Selon Guillaume Paoli, cofondateur d’Aramis Auto, les prix des Renault Clio Diesel, par exemple, ont déjà perdu 10 à 15 % en trois ans.
Si vous utilisez votre voiture hors des grands centres urbains où leur circulation va être de plus en plus restreinte (ils seront interdits dans l’agglomération du Grand Paris en 2024), les modèles Diesel restent donc intéressants, surtout si vous roulez beaucoup et ne comptez pas revendre votre véhicule trop vite.

Quel que soit le carburant, n’oubliez pas l’importance de la marque. Une Seat Mii est techniquement identique à une Volkswagen Up!. Mais la marque allemande ayant, dans l’esprit du public, une meilleur image que la marque espagnole, la Mii sera souvent affichée un peu moins cher. Dans le même ordre d’idées, une Seat Ibiza sera généralement plus avantageuse qu’une Volkswagen Polo. Sachez en profiter…

Familiales

Si vous avez besoin d’un modèle plus spacieux, les 5 000 € risquent de ne plus suffire. Autour de 10 000 €, on peut néanmoins trouver des modèles intéressants, là encore assez anciens mais entrant tout de même dans le champ d’application de la prime. Guillaume Paoli cite ainsi l’exemple d’un break Peugeot 308 SW de 2012, récemment affiché sur Le Bon Coin à 9 190 €. Le budget n’est donc plus le même mais il est actuellement possible de trouver des financements à des taux assez bas, y compris auprès des banques, lorsqu’il s’agit de petites sommes.
Considérez également des véhicules qui, en leur temps, sont restés relativement méconnus sans pour autant manquer de qualités. La Ford Mondeo III (2007-2014), disponible en berline et en break, est une familiale spacieuse et sans histoire, excellente routière qui plus est, et qui peut se trouver à des prix intéressants.

N’oubliez pas non plus les monospaces. La mode du SUV les ayant quelque peu rejetés dans l’ombre, de bonnes affaires sont possibles. Et la hiérarchie des « clones » évoquée plus haut fonctionne aussi dans ce segment : un Peugeot 807 sera souvent plus cher qu’un Fiat Ulysse II alors même que ces deux véhicules ont la même base technique… et ont été produits dans la même usine française de Sevelnord.

Un véhicule neuf ?

Le « coup de pouce » gouvernemental de 4 000 € permet-il d’envisager l’achat d’un véhicule neuf ? Si certaines petites citadines s’affichent aux alentours des 10 000 € (la Škoda Citigo débute à 9 500 €, la Ford Ka+ à 10 350 €…), on pense tout naturellement à Dacia, la marque low-cost de Renault. De fait, la berline Sandero est annoncée à partir de 7 990 € sur le site du constructeur et le break Logan MCV y débute à 8 990 €. À méditer…

En lien

COMMENTAIRES

Ajoutez un commentaire
(de 2 à 2500 caractères)

2 réponses à « Quelle voiture avec la nouvelle prime de 4 000 € ? »

  1. j’ai deja bneficié de la prime en 2018 pour l’ achat d’un véhicule puije en bénéficier en 2019 pour le remplacement de mon deuxième véhicule

    1. Oui, vous pouvez tant que le véhicule est à votre nom et qu’il est éligible à la Prime à la Conversion en suivant les critères de 2019.