Aramisauto Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02
Sélectionnez un thème
Filtrer par thème

Le biocarburant de A à Z

Longtemps présenté comme une solution miracle, le biocarburant peine à s’imposer dans le secteur du transport. Toujours boudé au profit de l’essence et du gazole, ce carburant présente pourtant plusieurs  avantages. Présentation.

 

Le biocarburant, c’est quoi ?

Comme son nom le laisse entendre, le biocarburant est un carburant fabriqué à partir de matériaux organiques non fossiles, à la différence du pétrole par exemple. On distingue principalement trois formes de biocarburants :

–       Les huiles: cette famille regroupe le biodiesel, le HVC (huile végétale carburant) ainsi que diverses graisses animales.

–       Les alcools : dans ce cas, le carburant est produit à partir d’amidon, de sucre ou de cellulose notamment, à l’image du bioéthanol. Ces sucres proviennent souvent de céréales (blé, maïs) ou encore la betteraves surtout en France. Cette ressource est d’ailleurs la principales sources du superéthanol E85 (entre 65 et 85%) et à moindre mesure du sp95, sp98 et sp95-e10.

–       Les gaz : au sein de cette famille de biocarburants, on retrouve essentiellement le biométhane, le biohydrogène et le gaz naturel issu du bois.

Un biocarburant qui présente de nombreux avantages…

Le principal avantage des biocarburants est d’avoir un impact presque nul sur l’effet de serre puisqu’il ne dégage pas ou très peu d’émissions polluantes lors de son usage. Véritable source d’énergie renouvelable pour les véhicules, ce carburant apparaît donc comme une solution efficace pour faire face au réchauffement climatique. D’autant plus que cette ressource pourrait être produite localement, évitant des transports coûteux et polluants, et qu’elle se révèle être illimitée (pour certains des biocarburants). Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les motorisations ainsi que les infrastructures de distribution n’ont pas besoin de subir de modifications majeures pour utiliser le biocarburant. De quoi permettre une transition en douceur.

… mais aussi son lot d’inconvénients

Malgré ces avantages, le biocarburant n’est pas exempt de tout reproche. Même s’il n’a que très peu d’impact sur l’effet de serre lors de son utilisation, ce carburant présente un bilan climatique et environnemental négatif. C’est particulièrement vrai pour ceux fabriqués à partir de plantes, dans la mesure où leur culture entraîne une déforestation intensive dans certains pays. Leur production est également souvent réalisée en compétition avec la production alimentaire, impactant principalement les populations locales.

Malgré des avantages indéniables, le biocarburant ne semble pas être l’alternative miracle au pétrole. Au même titre que l’électrique, il aurait tendance à déplacer la pollution plutôt qu’à la supprimer. Si sa consommation permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et le monoxyde de carbone et donc la pollution de l’air, sa production comporte encore un impact certain sur l’environnement. Seuls les carburants n’exploitant pas de terres arables pourraient, éventuellement, présenter un bilan positif. Toutefois, leur développement est encore aujourd’hui expérimental.

En lien

COMMENTAIRES

Ajoutez un commentaire
(de 2 à 2500 caractères)