Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02
Sélectionnez un thème
Filtrer par thème

Surchauffe moteur : les causes et les remèdes

Le voyant rouge de température s’affiche sur votre tableau de bord ? De la vapeur se dégage de dessous le capot ? Ce sont les signes d’une surchauffe moteur ! Il faut alors en découvrir les causes avant que d’autres problèmes apparaissent.

Vérifiez le circuit de refroidissement

Le liquide de refroidissement se déplace dans un circuit destiné à refroidir le moteur et ainsi conserver une température idéale. Celle-ci est donnée par la sonde de température située au niveau de la culasse. S’il n’y a pas assez de liquide, celui-ci ne peut plus absorber suffisamment de chaleur et refroidir le moteur correctement.

  • Ajoutez du liquide dans votre réservoir lorsque le niveau est trop bas, sans dépasser la graduation « max »
  • Si le niveau de liquide de refroidissement baisse trop rapidement, ou si vous constatez des dépôts blanchâtre dans les autres pièces du circuit, une fuite en est sûrement la cause
  • Le circuit de refroidissement peut aussi être obstrué par un corps étranger. Résultat : le liquide ne circule plus normalement, et lorsque le moteur tourne, il surchauffe

 

Par ailleurs, ce liquide a une durée de vie limitée, il faut penser à le purger en moyenne tout les 2 ou 4 ans ou avant un long trajet. En effectuant une purge, vous chasserez l’air accumulé dans le réservoir du liquide. En effet, l’air présent dans le réservoir du liquide se dilate avec la chaleur et expulse le liquide, entraînant une diminution du liquide et donc une surchauffe  moteur et la rupture du joint de culasse.

Faites contrôler la pompe à eau

La pompe à eau sert à faire circuler le liquide de refroidissement dans le circuit. Elle est dotée de roulements qui s’usent avec le temps. En cas de panne ou d’élément défectueux, le liquide stagne et ne peut pas refroidir, ce qui entraîne la surchauffe du moteur.

Assurez-vous que le radiateur de refroidissement n’est pas obstrué

L’eau n’est pas le seul acteur dans le refroidissement du moteur, le radiateur utilise l’air pour refroidir l’eau du circuit de refroidissement. S’il est obstrué par des saletés, la surface de contact avec l’air est amoindrie, ce qui empêche le refroidissement. On appelle cela un bouchon de radiateur. Le ventilateur du radiateur peut également être en cause : assurez-vous qu’il se déclenche.

Vérifiez le calorstat

Le calorstat/thermostat conserve l’eau dans un petit circuit pour aider le moteur à chauffer plus vite au démarrage. Une fois l’eau à bonne température, elle retourne dans le grand circuit. Si le calorstat est défaillant, l’eau reste dans le petit circuit et ne peut plus être refroidie, ce qui provoque une surchauffe du moteur.

Contrôlez le niveau d’huile moteur

L’huile joue aussi un rôle dans le refroidissement du moteur par un effet de lubrification des pièces mécaniques et en évitant les frottements qui dégagent de la chaleur. Vérifiez le niveau d’huile, et faites l’appoint si le niveau est bas.

 

Votre moteur est en surchauffe ? Dans l’immédiat, allumer le chauffage pour puiser de la chaleur dans le moteur, et couper le moteur dès que possible. Attention : attendez que le moteur ait refroidi avant d’ouvrir le capot !

Faites attention toutefois à ne pas confondre le voyant moteur et celui du liquide de refroidissement.

En lien

COMMENTAIRES

Ajoutez un commentaire
(de 2 à 2500 caractères)