Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02
Sélectionnez un thème
Filtrer par thème

Peugeot 508 SW : la Lionne se fait la malle

Sous son allure athlétique, le nouveau Peugeot 508 SW impressionne par sa silhouette et son style très sportif. Une robe très expressive confirmée au volant par une conduite dynamique qui procure du plaisir. Peugeot a, encore une fois, tapé dans le mille.

Quelques mois après le lancement commercial de l’enthousiasmante berline, à l’automne dernier, voici la très attendue déclinaison break de la Peugeot 508. Présentée au Mondial de Paris en octobre, on la découvre maintenant sur la route et, franchement, elle en impose encore plus que sous les projecteurs parisiens. Quelle réussite ! Peugeot a fait fort en greffant de la plus belle des manières un arrière de break sur sa berline à la silhouette de coupé. Tellement proche de cette dernière, ce SW en conserve même les vitres de portes sans encadrement, une première.
L’ensemble est élégant, harmonieux, sans fausse note et d’un design qui coupe le souffle ! N’ayons pas peur des superlatifs : cette auto est juste splendide. Elle exprime tout le savoir-faire et le dynamisme du constructeur de Sochaux qui, surfant sur le succès de ses SUV 3008 et 5008, peut même envisager de décrocher un nouveau titre de Voiture de l’Année en 2019 puisque la nouvelle 508 figure dans le cercle très fermé des sept finalistes. Deux ans seulement après le 3008, elle semble avoir de réelles chances de couronne. Nul doute que l’on doit y croire au sein de l’état-major du Lion.

Une nouvelle définition
de la berline-break

Comme sur la berline, dont le break reprend naturellement l’ensemble de la base technique, Peugeot a « sacrifié » une certaine habitabilité aux places arrière au profit du style, tout en faisant mieux grâce à une hauteur supérieure de 2 cm pour le break.
Alors que le précédent 508 SW, avec son arrière cubique, se montrait plus pratique, le nouveau venu se distingue d’abord par l’élégance de sa ligne et de son « sac à dos » qui, parfaitement intégré, fait de la poupe de cette 508 SW un élément spectaculaire et pour le moins différenciant. L’intégration de la malle et du hayon est juste parfaite. Plus court mais plus large et moins haut que son devancier, le novueau 508 SW tire aussi sa force dans son volume de coffre de 530 l en configuration cinq places. Pouvant grimper à 1 780 l lorsque l’on rabat la banquette, il n’établit pas de nouveau record mais situe le 508 SW dans la bonne moyenne de son segment. Il fait cependant moins bien que son petit frère 308 SW dont le volume dépasse les 600 l !

Moteur turbo essence de 180 ch

Dans cette période de chasse organisée et de dénigrement à outrance du Diesel, autant dire que les nouvelles propositions des constructeurs sur les moteurs essence trouvent un écho favorable. Peugeot l’a bien compris en proposant une gamme essence étendue. L’époque de la routière qui roule au Diesel semble révolue, même s’il va falloir du temps pour que cette transition se fasse. Le Diesel n’a pas dit son dernier mot et on n’élimine pas du jour au lendemain une énergie poussée par nos pouvoirs publics pendant des décennies.
Dans le cas de notre 508 SW d’essai, notre choix s’est porté sur la version essence PureTech 180 en finition GT Line, la plus dynamique. Sous le capot et derrière cette face avant extrêmement expressive, on retrouve le quatre cylindres 1.6 PureTech dans sa version 180 ch (il existe aussi en 225 ch) couplé avec la nouvelle boîte automatique EAT8 à huit rapports. Un ensemble très homogène, à la fois doux et silencieux, qui offre différents visages en fonction de son utilisation.
Avec l’aide du mode Sport, qui adapte la cartographie et la courbe de puissance, ce break prend du muscle en se montrant très agréable en conduite dynamique sans pour autant être ultra-sportif. Le châssis, qui bénéficie de série sur cette version GT Line de la suspension pilotée, est d’une finesse extrême et le confort d’un excellent niveau. La tenue de route est conforme au fameux toucher de route à la Peugeot avec un ensemble vif par son train avant incisif et très équilibré dans les courbes.

Dans cette finition GT Line 180 ch à l’équipement très complet, cette 508 SW se positionne en haut-de-gamme et le prouve avec un tarif de 41 300 € qui la rapproche des premium. Par rapport à la berline, le supplément « sac à dos » est finalement facturé 1 300 €, ce qui reste très correct. Face aux concurrentes de son segment (Renault Talisman Estate, Škoda Superb Combi, Volkswagen Passat SW, Opel Insignia Sports Tourer ou encore Hyundai i40 SW et Kia Optima SW), la Lionne possède de véritables arguments en se démarquant par une véritable signature stylistique, son fameux i-Cockpit et le toucher de route Peugeot.

Les +

Les –

• La ligne encore plus sportive et racée
en break
• Le réel plaisir de conduite
avec ce toucher de route Peugeot
• La dotation de série très complète
• La qualité perçue

• La boîte automatique perd parfois
les « pédales » sur un rythme dynamique
• L’habitabilité limitée aux places arrière
• Les tarifs grimpent vite

Fiche technique –
Peugeot 508 SW (2019)

• Modèle testé : PureTech 180 GT Line
• Longueur/largeur/hauteur : 4,79 m / 1,85 m / 1,42 m
• Volume de coffre : 530 à 1 780 l
• Poids à vide : 1 460 kg
• Pneus : 235/45 R18
• Moteur : quatre cylindres turbo essence de 1 598 cm3
• Puissance : 180 ch à 5 500 tr/mn
• Couple : 250 Nm à 1 650 tr/mn
• Boîte de vitesses : automatique EAT8 à huit rapports
• Transmission : traction
• Vitesse maxi : 225 km/h
• 0 à 100 km/h : 8 s
• Consommation mixte : 5,4 l/100 km (usine) / 7,6 l/100 km
(constatée lors de l’essai)
• Émissions de CO2 : 123 g/km

Principaux équipements de série modèle testé : calandre à damiers chromés – jantes alliage 18 pouces – suspension pilotée Active Suspension Control – phares et feux Full LED – rails de toit noir brillant – vitres AR surteintées – habitacle et ciel de pavillon noir – volant cuir – habillage planche de bord en cuir avec surpiqûres – pédalier et repose-pied alu – sellerie tissu/simili cuir – prises USB – système info-divertissement avec écran tactile 10 pouces – navigation et services connectés TomTom – connectivité Apple CarPlay, Android Auto et MirrorLink – surveillance des angles morts – reconnaissance des panneaux de signalisation – alerte attention conducteur – caméra de recul – aide graphique au stationnement avant et arrière…

Prix France 2019 du modèle testé : 41 300 € hors options

Gamme France 2019 :
• Diesel de 33 600 € (BlueHDi 130 Active) à 52 950 € (BlueHDi 180 GT)
• Essence de 35 900 € (PureTech 180 Active EAT8) à 51 750 € (PureTech 225 GT)

Photos : Laurent Sanson

En lien

COMMENTAIRES

Ajoutez un commentaire
(de 2 à 2500 caractères)