Aramisauto Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02
Sélectionnez un thème
Filtrer par thème

Covoiturage : prenez vos précautions

Parmi les nouvelles solutions de mobilité, le covoiturage est particulièrement plébiscité. Conjuguant économie, convivialité et contribution à la sauvegarde de l’environnement, il se développe de plus en plus. Mais, que vous soyez « covoitureur » ou « covoituré », certaines précautions s’imposent.

Vous conduisez

Vous avez décidé d’utiliser votre véhicule dans le cadre du covoiturage ? Votre première tâche sera de trouver des personnes intéressées. Dans le cadre de trajet réguliers, type domicile-travail, il y a peu de risques. Ils s’effectueront souvent avec des personnes que vous connaissez, voire des collègues. Pour des trajets ponctuels, en revanche, il vous faudra, le plus souvent, accueillir des inconnus à bord. Dans cas, il est préférable de passer par des plateformes spécialisées reconnues ou par les sites mis en place par les conseils départementaux ou régionaux. Ils faciliteront la mise en relation avec des personnes motivées, ce qui réduira le risque de ne pas les voir se présenter à l’heure dite et vous garantira d’être payé puisque le règlement s’effectuera en ligne avant le départ.

Lorsque vous vous inscrirez, vous devrez certainement rédiger une annonce mentionnant, évidemment, le trajet que vous comptez effectuer, la date et le nombre de places disponibles. Mais n’hésitez pas à poser également vos conditions. Par exemple ,si vous ne souhaitez pas accueillir des personnes qui fument ou accompagnées d’animaux, précisez-le bien. De même, un femme peut très bien préférer ne pas voyager avec des hommes. Même si vous disposez d’un grand véhicule, évitez de prendre trop d’inconnus en même temps ou des groupes qui se connaissent déjà. On ne sait jamais à qui l’on a affaire…

Sur un long trajet, vous voudrez peut-être passer le volant à l’un de vos passagers. Dans ce cas, vérifiez que votre assurance prévoit bien la prise en charge d’un autre conducteur et que la personne dispose d’un permis de conduire valide. Enfin, souvenez-vous que vous êtes légalement tenu pour responsable des infractions commises à bord de votre véhicule. Aussi, notez bien les heures durant lesquelles vous ne conduisiez pas ; en cas de flash par un radar, vous saurez ainsi qui était au volant au moment de l’infraction.

Comme vous n’êtes pas seul à être prudent, il peut arriver qu’un voyageur demande à voir certains documents, comme votre permis de conduire ou votre carte grise. Ne lui en envoyez jamais une copie par courrier ou par e-mail. Si la personne est malhonnête, vous risquez l’usurpation d’identité. Assurez-le plutôt que vous lui présenterez les pièces demandées avant le départ.

Pour finir, n’oubliez pas que le covoiturage n’est pas une source de profit. Les personnes que vous transportez partagent les frais du voyage (carburant, péages…) mais ne sont pas là pour vous assurer un revenu.

Vous êtes conduit

Le covoiturage comporte forcément une petite part d’aventure. En montant à son bord, vous allez devoir faire confiance à un inconnu. Si vous avez choisi votre trajet via un site spécialisé, consultez les avis de celles et ceux qui ont déjà voyagé avec ce conducteur. Le jour du départ, demandez-lui de vous présenter son permis de conduire, l’attestation d’assurance du véhicule et, le cas échéant, assurez-vous que le contrôle technique est valide. Prenez aussi le temps d’observer le véhicule. Une voiture abîmée ou des pneus particulièrement usés doivent vous inviter à la méfiance. Mieux vaut renoncer que monter dans un véhicule dangereux.

En plus de son aspect pratique, le covoiturage peut se révéler une expérience agréable, voire humainement enrichissante, tant pour le conducteur que pour ses passagers, à condition qu’elle ait lieu dans la sérénité et la confiance réciproque.

En lien

COMMENTAIRES

Ajoutez un commentaire
(de 2 à 2500 caractères)