Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02
Sélectionnez un thème
Filtrer par thème

Vacances à l’étranger : quelques conseils

Vous partez en vacances en voiture et vous allez visiter ou traverser des pays étrangers ? Mieux vaut en connaître, avant le départ, certaines règles de circulation.

Restrictions de circulation

Les règles concernant les émissions polluantes ne cessant de se durcir, plusieurs grandes villes européennes ont mis en place des systèmes de limitation du trafic automobile à base de vignettes ou de péages, quand elles n’interdisent pas purement et simplement l’accès à certaines catégories de véhicules de tout ou partie de leur superficie.

Mieux vaut donc savoir avant de partir si vous serez concerné. Quelques exemples : à Hambourg, en Allemagne, certains axes sont interdits aux véhicules Diesel non-Euro 6 ; à Anvers et à Bruxelles, en Belgique, certaines zones sont interdites aux Diesel antérieurs à 1997 ; en France, mieux vaut apposer la vignette Crit’Air sur votre pare-bise pour circuler à Paris, Grenoble, Lille, Lyon, Strasbourg ou Toulouse.

En Allemagne, presque toutes les villes obligent à s’équiper de l’Umweltplakette, la « vignette verte » locale…

Péages

Hormis en Estonie, en Finlande, au Luxembourg, au Liechtenstein, en Lituanie, à Monaco et à Saint Marin, vous rencontrerez des péages partout où vous irez en Europe. En plus des barrières classiques, vous pourrez être confrontés au péage « free-flow », ou péage par caméra.

Déjà répandu en Norvège, au Portugal et en Suède, il fait maintenant son apparition en Italie.

Trois solutions de paiement : un boîtier de télépéage compatible, l’enregistrement en ligne avant le départ ou le règlement aux points fixes de péage. Plus généralement, si vous comptez utiliser beaucoup d’autoroutes, sachez que les boîtiers de télépéage peuvent souvent être utilisés dans plusieurs pays et permettent un gain de temps appréciable aux barrières, surtout lors de la période des vacances.

Téléphone : fin du roaming en Europe

Inutile de revenir sur l’interdiction – justifiée en termes de sécurité – d’utilisation du téléphone par le conducteur. Une bonne nouvelle, cependant : le roaming a été supprimé en Europe. En clair, vous pouvez désormais profiter sans surcoût de vos applications mobiles dans tous les pays de l’Union Européenne et de l’espace économique européen (y compris l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège).

Quatre exceptions à cette règle
 : Andorre, Monaco, Saint-Marin et la Suisse. Si vous utilisez votre téléphone dans ces pays, des frais d’itinérance continueront de s’appliquer. Renseignez-vous auprès de votre opérateur pour plus de détails.

Rouler à l’étranger

 
Où que vous alliez, votre véhicule doit être en bon état et vous devez emmener avec vous tous les documents nécessaires en cas de contrôle. Mieux vaut, avant de partir, vous renseigner sur le montant des péages, les moyens de paiement acceptés et prévoir le budget pour d’éventuelles vignettes obligatoires (telle la vignette d’autoroute suisse).

Sachez également que, d’un pays à l’autre, les législations diffèrent quant aux limitations de vitesse, l’obligation d’utiliser des sièges enfant (en fonction de la taille de l’enfant), l’usage des phares, l’alcoolémie ou le transport d’animaux de compagnie. Certains pays ont des règles de circulation spécifiques. Ainsi, lors de bouchons autoroutiers, il faut obligatoirement laisser libre la file la plus à gauche – pour les éventuels secours – en Allemagne, en Autriche, en République Tchèque et en Suisse. Et ce n’est qu’un exemple…

Attention également aux systèmes collaboratifs de type Coyote : assimilés à des avertisseurs de radar, ils sont interdits par la loi de plusieurs pays, dont l’Autriche et la Suisse.

La Russie

La Coupe du Monde vous a donné envie de visiter la Russie ? Bonne nouvelle : le permis de conduire français y est reconnu, même si un permis international peut toujours être utile.

Sachez, toutefois, que conduire sur les routes russes demande une certaine concentration. Le revêtement n’est pas toujours en bon état et la signalisation n’est pas forcément aussi dense qu’en France… et elle n’est souvent rédigée qu’en cyrillique ! Vous ne devrez généralement pas dépasser 110 km/h sur autoroute (certains portions sont, cependant, à 130 km/h), 90 km/h hors agglomération et 60 km/h en ville.

À Moscou, vous apprendrez que Paris ou Lyon n’ont pas le monopole des embouteillages… Enfin, il faut compter avec les autres usagers de la route. Les automobilistes et piétons locaux peuvent parfois faire preuve d’une imprudence, voire d’une témérité quasi-suicidaire. Ce n’est heureusement pas la règle mais il peut être utile de s’équiper d’une petite dashcam (caméra embarquée fixée sur le tableau bord) qui vous permettra de prouver votre bonne foi (ou pas…) aux autorités en cas d’accident.

Ce petit équipement peut se révéler précieux, pas seulement en Russie mais, plus généralement, dès que vous circulez dans un pays dont vous ne pratiquez pas la langue. En Russie, les contrôles policiers sont assez nombreux et sévères : vous ne bénéficierez d’aucune indulgence si vous conduisez sous l’emprise de l’alcool ou de substances stupéfiantes.

Amis supporters, pensez-y lorsque vous reprendrez le volant après avoir fêté une victoire ou vous être consolés d’une défaite… Dans tous les cas, soyez toujours munis des papiers du véhicule, de votre passeport et de vos documents douaniers (indispensables pour sortir du pays).

Enfin, avant de partir, vérifiez que votre assurance fonctionne également en Russie (« RUS » dans la partie « Validité territoriale » de votre carte verte). Contrôlez aussi les garanties et assistances qui vous sont offertes quand vous voyagez à l’étranger. Mieux vaut prévenir que guérir…

En résumé, un voyage en voiture, en France comme à l’étranger, se prépare. Comme nul n’est censé ignorer la loi, mieux vaut prendre ses renseignements pour éviter les mauvaises surprises. Grâce à Internet, vous pouvez facilement vous informer sur les règles et particularités des pays dans lesquels vous allez voyager ou séjourner.

En cas de doute, n’hésitez pas à contacter l’ambassade ou le consulat de France du ou des pays dans lesquels vous comptez vous rendre :

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/annuaires-et-adresses-du-ministere-de-l-europe-et-des-affaires-etrangeres-meae/ambassades-et-consulats-francais-a-l-etranger/

En lien

COMMENTAIRES

Ajoutez un commentaire
(de 2 à 2500 caractères)