Aramisauto Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02
Sélectionnez un thème
Filtrer par thème

Bugatti Baby II : pour petits et grands enfants

Après la Chiron 110 Ans et la Voiture Noire, la marque française rend une nouvelle fois hommage à son passé en dévoilant une version plus imposante et plus habitable de sa Baby I, produite dans les années 1930 pour les petits princes.

Conçue en 1926 par Ettore Bugatti pour Roland, le benjamin de la famille qui fêtait alors ses 4 ans, la Baby I était une réplique à l’échelle 1/2 de la glorieuse Type 35 des années 1920. Ce modèle unique provoqua un tel engouement que Bugatti en produira 500 exemplaires. Pour célébrer ses 110 ans, le constructeur ressuscite aujourd’hui ce jouet pour (grands) enfants avec la Baby II, cette fois à l’échelle 3/4, plus imposante et roulante.

Un moteur électrique, trois puissances

Sous sa carrosserie parfaitement réaliste conçue à partir d’un scan numérique de la Type 35 originelle, la Bugatti Baby II abrite un moteur électrique situé sur l’essieu arrière. Ce moteur délivre 1 kW en mode enfant, et 4 kW en mode adulte. Le premier bride la voiture à 25 km/h alors que le second autorise les 45 km/h, voire plus grâce à la Speed Key qui permet une puissance de 10 kW. Bugatti propose en plus des batteries lithium-ion amovibles, un freinage à récupération d’énergie, et même un différentiel autobloquant.

Jouet de luxe

Véritable objet de luxe, ce « jouet » dispose d’un tableau de bord en aluminium bouchonné, d’un siège baquet garni de cuir et de sublimes roues en alliage de métaux polies. La voiture sera livrée avec une paire de phares (absents de ces premières images officielles) tandis que le logo Bugatti qui orne la calandre est en argent massif, à l’instar des autres voitures de la marque. En outre, chaque exemplaire recevra une plaque numérotée mais seuls ceux commandés avant le terme de l’année du centenaire, en 2019, auront droit au badge « 110 Ans Bugatti ». 

La production de la Bugatti Baby II se limitera à 500 exemplaires et, pour l’acquérir, il faudra débourser la modique somme de… 30 000 €, hors taxes et frais de livraison. Si l’assemblage doit commencer à Molsheim cet automne, les commandes sont ouvertes depuis le 11 mars à l’adresse électronique suivante : contact@bugattibaby.com.

En lien

COMMENTAIRES

Ajoutez un commentaire
(de 2 à 2500 caractères)