Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02
Sélectionnez un thème
Filtrer par thème

Reconnaître les voitures radar privées

Les voitures radar privées évoluent désormais sur les routes françaises, plus précisément, en Normandie, depuis plusieurs semaines où elles sont testées dans l’Eure. D’ici l’été, elles circuleront dans toute la région avant de devenir opérationnelles sur l’ensemble du territoire en 2020. Pour l’heure, les premiers modèles équipés sont des Peugeot 308.

Vous ne pourrez pas constater de flashs au moment de la photographie de l’excès de vitesse, car elles n’en sont pas équipées. Seul un dispositif infrarouge de 20 cm au centre de l’entrée d’air située sous la calandre permet de les identifier. L’autre élément facilement reconnaissable, c’est l’imposant boitier radar, lui-même posé au milieu de la planche de bord.

Autant d’éléments qui permettront aux automobilistes de les reconnaître. Le parc auto qui sera ainsi équipé puis déployé concerne des Peugeot 208, Citroën Berlingo, Renault Mégane et Dacia Sandero.

Récemment, Jean-Bernard Dufourd, maire de Naujac-sur-Mer, en Gironde, a décidé, par arrêté municipal, d’interdire la circulation de voitures radar privées sur sa commune. La préfecture précisait ensuite que l’arrêté était illégal.

Réponse du maire ? Il fait référence au Code la route et précise que le chauffeur qui regarde un écran tout en effectuant des contrôles de vitesses serait lui-même en infraction. La préfecture réfute ce genre d’arguments en précisant que tout est automatisé et en indiquant que l’élu « n’a aucune compétence pour prendre ce genre d’arrêté. »

S’il ne le retire pas, comme lui demande la préfecture le tribunal administratif sera saisi de l’affaire. Le bras de fer est en cours …

En lien

COMMENTAIRES

Ajoutez un commentaire
(de 2 à 2500 caractères)

22 réponses à « Reconnaître les voitures radar privées »

  1. Tout acte contraire à la LOI est une infraction.
    L’appréciation, le jugement, la sanction d’une infraction sont du domaine régalien (c’est-à-dire de l’ETAT) Déléguer ces pouvoirs à un organisme privé est inconstitutionnel

  2. je trouve inadmissible qu’on puisse mettre ce genre de voiture parce que quand on est sur les routes les choses sont toujours différentes que le code de la route ! On n’est pas non plus tous des délinquants de la route !on est bien de faire comme on peut on n’est pas non plus des vaches à lait! le maire qui interdit ce genre de véhicule sur un territoire il a bien raison bravo!

  3. Bravo, M. Jean-Bernard Dufourd, pour votre démarche, qui devrait être soutenue par d’autres maires, vous avez énoncé un bon argument, mais ce gouvernement n’écoute pas, décide c’est tout ! si ce mail peu apporter quelque soutien que ce soit alors je suis ravi.
    Je vous souhaite que du positif pour cette affaire.

    Cordialement

  4. Pauvre Maire! S’il n’y a pas d’élément judiciaire ils vont en créer rapidement et FRAPPER très fort!
    Le pot de terre contre le pot de fer!!! Rien ne change en ce bas monde!!!

  5. Bravo au maire de cette commune , bravo pour tenir tête a ces escrocs légaux mais pas légitimes bravo pour nous defendre contre ces malfrats aux ordres des grippe sous du gouvernement, contres ces faux culs qui ne pensent qu’a nous pomper du fric pour mieux le gaspiller,bravo surtout pour défendre nos libertes

  6. Bonjour.
    Prenons un autre exemple au control technique un éclat dans le pare brise et véhicule refusé quand est-il pour tous les acessoires dans le champ de vision du conducteur.

  7. C’est très bien , car vue les incivilités que l’on vois tout les jours sur nos routes et beaucoup vont payer leurs « bêtises » le temps qu’ils réagissent ça va remplir les caisses de l’état…

  8. Je pense que M.le Préfet parle en tant que représentant de l’état, alors que M. le Maire parle en tant qu’élu et représentant du peuple, la démocratie voudrait que ce soit lui qui est raison et non pas le préfet.

  9. Je ne crois pas les maires juridiquement compétents pour prendre de telles mesures d’interdiction de circulation de certains véhicules sur le territoire de leur commune, fussent elles inspirées par le désir de faire respecter le code de la route.
    En revanche, la délégation de service public à laquelle l’Etat veut recourir pour permettre à des entreprises privées de constater les infractions, dans un premier temps, à la limitation de vitesse et dans un deuxième temps, peut-être, à l’ensemble des infractions au code la route paraît difficilement justifiable et sera certainement déférée à la censure du Conseil d’Etat et peut-être même à celle du Conseil Constitutionnel.
    J’ai entendu dire que certains associations d’automobilistes et de motards envisagent déjà de saisir ces juridictions de l’examen de la conformité de ce projet à la Constitution et/ou de celui de la légalité d’un texte qui émanerait du pouvoir règlementaire.

  10. Merci MONSIEUR Dufour au moins un qui essaie , quand on voit tous ces bonnes gens qui pondent ces lois, ça dégoûte de rouler ,chaque trajet on stress pour ne pas perdre un point ,on regarde partout sauf la route où est le plaisir de rouler ça donne vachement envie de changer de voiture. vive la liberté enfin…….bientôt suprême du lqrouse

  11. Et ce que ces voitures peuvent enregistrer les dépacements sur lignes blanches, feux rouges grillés et les franchissements de stop, Non, seulement les dépassements de vitesse. Ce qui me fait dire que c’est uniquement une pompe à fric, et n’apportera aucune amélioration de la sécurité.

  12. c’est vraiment devenu n’importe quoi au nom de la sécurité routière les élus qui mettent tout ce bordel en route sans foute pas mal des tués par accidents ……………….
    Ce qu ‘ils veulent c’est ramassé le maximum d’argent ;;; et ;;pour en faire quoi ???? la dette du pays est catastrophique , ce n’est pas avec ça qu »on l’épongera, ou va cet argent ??? C’ST UNE HONTE POUR LE PAYS; un petit coup d’œil sur l’Allemagne , pas de limitation ou très peu en urbain et pas plus d’accident ou même moins, ou l’on peu conduire décontracté , sans être obligé de regarder le compteur au lieu de la route; pauvres français .

  13. aux pays bas s’était une BM blanche une foi connue elle ne servait à rien déjà que les jeunes conducteurs apprennent qu’à 160 Kh le fausset est plus probable que de rester vivant
    j’en étais spectateur à coté du jeune conducteur il avait 18 ans neige sortie de route tonneau..
    en janvier 19987

  14. Le problème est de savoir où ira l’argent des contraventions…. Sûrement pas dans la réfection des routes, aménagement des endroits accidentogènes, sécurité routière…..

  15. Le maire de naujac a tout a fait raison meme automatisé le matériel et sous la constance visuelle du conducteur.Autre chose il faut que le conducteur soit assermenté pour relever les contraventions.Le T.A a de beaux jours devant lui.